Dernières infos

Dabola: La Fédération des Producteurs d’Arachide de la Haute Guinée sollicite l’arbitrage du Chef de l’Etat

Dabola: La Fédération des Producteurs d’Arachide de la Haute Guinée sollicite l’arbitrage du Chef de l’Etat

Pour pouvoir collecter et acheminer les recettes relatives à la
culture arachidière de l’année 2014, dans son périmètre
d’intervention, la Fédération des Producteurs d’Arachide de la Haute
Guinée (FPAHG), a demandé à l’Huilerie de Dabola, son partenaire, une
enveloppe financière de 3 milliards de francs guinéens. Hélas ! Copeol
dont la production annuelle avoisine 6000 tonnes, ne propose que 300
millions GNF.
Pour un premier temps, la Direction de l’Huilerie a déjà versé 200
millions GNF dans le compte de la FPAHG qui se voit affaiblie.
Malgré l’intervention du préfet de Dabola, Ibrahima Sy Savané, le
conflit se durcit au grand dam de la présidente de la Fédération,
Hadja Djénaba qui s’est exprimée au micro de l’AGP : « Où on va avec
cet argent ? Qu’est-ce qu’on peut faire avec cette somme ? C’est
pourquoi, nous sollicitons l’arbitrage du Chef de l’Etat, Pr Alpha
Condé. Le problème qui nous oppose actuellement, est lié au prix de la
matière première (arachide). Comme vous le savez, au lendemain de la
création de la Fédération, nous avons procédé à la mise en place des
groupements qui ont cultivé des hectares (ha) d’arachide.  Et ces
cultures ont bien réussi. Il y a de l’arachide partout. Mais, nous
n’avons pas d’argent pour acheter l’arachide. »
Chaque mardi que Dieu fait, les membres de la Fédération
s’entretiennent avec le directeur préfectoral de l’Agriculture basé
dans la localité, a indiqué Hadja Djénaba.
« Nous voulons vraiment que le président de la République, Pr Alpha
Condé fasse un déplacement sur Dabola pour s’enquérir des réalités du
terrain. », insiste la présidente de la FPAHG.
En attendant la réaction du président de la République, Pr Alpha
Condé, les groupements et paysans leaders, membres de la FPAHG brûlent
d’impatience.  Ils n’attendent que des fonds pour faire écouler leurs
productions.
A noter que la ministre de l’Agriculture, Madame Jacqueline Sultan,
lors du lancement officiel de la campagne arachidière,  était
intervenue par rapport cette boxe qui renait.
Affaire à suivre…

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

A propos de l'auteur

Articles similaires

  • Manden

    Le journaliste est en carence de technique de recherche d’information.
    Il aurait rencontré la Direction de Copeol pour avoir la clarté avant de faire
    la publication.

    Une correspondance officielle a été adressée à Copeol par la
    Fédération pour une mise à disposition de 300 millions afin de faire un achat à
    crédit pour permettre aux paysans de faire face à la fête de tabaski et la rentrée
    scolaire avant la fin des récoltes. C’est cette somme qui a été viré dans le
    compte de la fédération.

    Copeol a besoin au minimum de 10 000t d’arachide, si la
    fédération doit livrer les matières premières, la mise à disposition de l’argent doit se
    faire dans les règles commerciales sécurisées :
    on vous donne 200 millions ou 300 millions en fonction des jours de marché,
    que vous utilisez dans l’achat, vous livrez la marchandise avant de prendre une
    nouvelle somme. Mais si vous êtes incapables de livrer la valeur des sommes
    mises à votre disposition dans un temps prompt, on voit mal comment vous pouvez
    demander des milliards tandis que les autres collecteurs sont prompts dans leur
    achat et reçoivent de l’argent au fur et à mesure de la livraison.

  • djenabou

    c’est grave qu’un journaliste fasse ces gare de publication, sans demandé l’avis des deux camps. soit journaliste au moins.soit sur le terrain pour avoir des infos réelle, ne te base pas sur se que les gents disent.