Boké: Tenue d’une audience publique de restitution de l’étude du Plan de relocalisation et de compensation dans la CR de Tanènè

Le Consortium Société Minière de Boké (SMB)-la Société Alliance Minière Responsable (AMR) a procédé jeudi, 19 octobre 2017, à la présentation des  résultats de l’étude du Plan de  relocalisation et de compensation des riverains la 1ère zone minière du plateau 6 du Bloc1 de la Société française, Alliance Minière Responsable (AMR) dans la sous-préfecture de Tanènè.

C’était à l’occasion d’une audience publique animée par le Consultant du Bureau d’Etude Observatoire National de la République de Guinée (ONRG), Daouda Koman.

Selon l’Observatoire national de la République de Guinée (ONRG), les montants des indemnisations pour 41 occupants impactés de quatre (04) localités, se chiffrent à 14 milliards 434 millions 147 mille 788 francs guinéens.

Société AMR, aux dires du Consultant de l’ONRG, a acheté 267.896m2 soit 26 ha.

Ainsi donc, il y a des ayants droits communautaires et ayants droits individuels, a-t-on fait savoir à la rencontre.

A la rencontre, le député uninominal de Boké, honorable, Abdoulaye Sylla a estimé cette audience est le début de transparence avant d’inviter les communautés bénéficiaires à l’utilisation rationnelle des fonds issus de l’exploitation minière.

Il a par ailleurs, sollicité l’implication des riverains dans la réhabilitation des zones dénudées pour éviter l’avancée du désert et de la pauvreté.

De son côté, le président de la délégation spéciale de la commune rurale (CR) de Tanènè Samba Oumar Camara s’est réjoui de l’évènement avant de demander aux communautés bénéficiaires d’utiliser ces fonds dans la réalisation des infrastructures  scolaires, sanitaires dans l’intérêt des générations futures.

A en croire le directeur des opérations d’AMR, Philippe Kister, a précisé que cette audience publique s’inscrit dans le cadre de la transparence, la rigueur,  l’honnêteté et l’ouverture pour toutes les questions-réponse pour justement créer un climat d’entente  et d’écoute mutuelle.

Le débat, selon M. Kister, «Il est très constructif parce qu’il permet de mettre les points sur les difficultés et prendre des mesures nécessaires pour répondre aux controverses soulevées…»

De l’avis du vice-président du Conseil préfectoral de développement (CPD), Mamadou Chaffaye Diallo, la Société AMR est respectueuse des normes des Codes minier, forestier et des Collectivités.

Pour éviter que la pauvreté s’installe, averti-t-il, «Il faudrait dès maintenant, mettre en place une cellule indépendante pour aider les communautés impactées à gérer leurs argents pour éviter l’incursion des biens publics à l’avenir…»

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.