Dernières infos

Boké: Tenue de la 1ère réunion du CPTS dans la préfecture

Boké: Tenue de la 1ère réunion du CPTS dans la préfecture

Le Comité préfectoral technique de la santé (CPTS) de la préfecture de Boké, a tenu mardi, 03 octobre 2017, sa 1ère réunion axée sur la redynamisation du système de la santé après la dure épreuve qu’a connu la Guinée avec la maladie à virus Ebola.

Organisé par le Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP), le projet a vu le jour grâce à l’appui technique et financier des partenaires notamment, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le fonds des nations Unies pour la population (UNFPA) et le fonds des nations unies pour l’Enfance (UNICEF).

Selon la directrice préfectorale de la Santé (DPS) de Boké, Dr Finda Solange Kamano, cette rencontre vise la validation des résultats des six (06) mois écoulés (janvier-juin 2017) obtenus lors du 1er CPTS qui s’est tenu du 16 à 19 Août 2017 à Boké.

Cette stratégie, a précisé la DPS, est une manière de corriger les faiblesses du secteur de la santé pour le bien être de la population de la préfecture de Boké.

Ouvrant la séance, le préfet Aboubacar M’Bop Camara a déclaré que l’amélioration des soins de santé des communautés occupe une place de choix dans les actions prioritaires du gouvernement guinéen.

C’est pourquoi, il a invité les membres du Comité à approfondir les échanges pour appuyer les efforts des décideurs auprès des organismes nationaux et internationaux pour atteindre les résultats escomptés.

A en croire à la DPS, le district sanitaire de Boké s’étend sur une superficie de 11.053 km2 avec une population de 449.405 habitants.

Dans le cadre de la vaccination des enfants âgés de moins de 12 mois, a fait savoir Dr Finda Solange Kamano, la DPS de la santé de Boké a vacciné 7.190 enfants dont 1.639 ratés en 2016, 8.001 vaccinés dont 1639 en 2017.

A Boké, 7.875 femmes enceintes ont été consultées dont 2767 ratées en 2016 et 8.328 dont 1837 ratées, a précisé Mme Kamano.

S’agissant du paludisme, 236. 894 seulement ont été prise en charge en 2016 contre 242.257 en 2017 dit-on.

En 2016, 10.240 femmes ont été assistées dans l’accouchement avec 0%  contre 10.902 femmes assistées avec 3% en 2017.

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

About The Author

Related posts