Dernières infos

Boké: « Les perspectives pour l’année 2017, sont porteuses d’espoirs en faveur de nos administrés… », Mme le sous-préfet de Kamsar

Boké: « Les perspectives pour l’année 2017, sont porteuses d’espoirs en faveur de nos administrés… », Mme le sous-préfet de Kamsar

 Au cours d’un entretien accordé à notre reporter en fin de weekend par le sous-préfet de Kamsar, Mme Kourouma, SamaKaba, a rassuré que : «des perspectives pour l’année 2017, sont porteuses d’espoirs en faveur de ses  administrés…»

Ingénieur agronome en service à la sous-préfecture de Kamsar, préfecture de Boké, notre interlocutrice a déclaré :

«En 2016, la CR de Kamsar que je dirige, a réalisé d’importants projets intéressant la vie des communautés de la Commune rurale de Kamsar.

Parmi ces jalons remarques, on peut citer entre autres, la réalisation de deux (02) hangars au marché Filima et au Camp Balante, la rénovation de la Tribune officielle et le centre de santé de Kaenguissa, la pose de la première pierre d’un centre de santé à Bendougou, la construction de quatre (04) salles de classe à Salifouya (Kamsar).»

Selon Mme Kourouma, «la mise en œuvre de tous ces projets a été diligentée grâce à l’aide du projet communautaire des Compagnies des Bauxites de Guinée (CBG).»

En termes d’assainissement, dira Mme le sous-préfet, «des femmes sont souvent mobilisées pour rendre propre les artères principales et secondaires pour faire de la CR de Kamsar, une destination agréable.

Au-delà de la lutte contre l’insalubrité, la CR de Kamsar procède souvent, à la sensibilisation de la couche juvénile, en collaboration avec l’implication des cadres sous préfectoraux, conseillers communaux, présidents des districts et leaders des confessions religieuses qui, d’ailleurs, participent activement à la résolution des conflits à l’amiable.»

S’agissant de la sécurité des populations, Mme Kourouma a fait savoir que des forces de sécurité qui manquent des moyens financiers et logistiques, organisent régulièrement des patrouilles nocturnes pour assurer la quiétude sociale dans sa sphère politique.

Pour permettre aux forces de sécurité de la sa localité d’intervenir en temps réel et de manière professionnelle, Mme. Kaba a sollicité l’intervention des autorités compétentes à tous les niveaux.

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

 

About The Author

Related posts