Boké: Ouverture des travaux de la 1ère session du Comité de pilotage sur l’éducation

La Direction préfectorale de l’Education (DPE) de Boké, sous financement du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA), a officiellement lancé lundi, 27 Août 2018, les travaux de la 1ère session du Comité Préfectoral de Pilotage de l’Education (CPPE) pour l’année 2018 dans la Commune Urbaine (CU) de Boké.

Objectif, améliorer le pilotage, la concertation, la coordination et le suivi-évaluation du système éducatif au niveau préfectoral pour mieux préparer de la rentrée scolaire session 2018-2019.

Pour le directeur préfectoral de l’Education par intérim de Boké, Ahmad Soumah, il s’agit de faire le bilan de l’année scolaire 2017-2018, ceci, à travers la présentation des données statistiques de Région par préfecture et par niveau d’enseignement notamment, ceux du CP1, l’analyse des résultats des examens désagrégés par commune si possible, l’identification des besoins en enseignants, l’évolution de la participation de la Communauté en termes de prise en charge des enseignants communautaires et contractuels en vue de définir les meilleures stratégies pour les années à venir.

Prenant la parole à son tour, le superviseur national, Mory Sidibé a invité les acteurs de l’éducation à agir sur la qualité de l’enseignement, la formation requise et l’apprentissage en vue de circonscrire les difficultés qui assaillent le système éducatif guinéen.

Ouvrant les travaux, le scerétaire général chargé des affaires administratives de la préfecture de Boké, El hadj Lancinè Diakité, a fait savoir que les échecs des candidats aux différents examens nationaux sont dus aux multiples grèves dans le secteur de l’Education.

Invitant les participants à faire des propositions concrètes au département de l’Education nationale, le général de l’Administration a mentionné que la chute du nombre d’enseignants dans la préfecture de Boké n’est pas en faveur de la qualification du système éducatif qu’il a qualifié de passerelles pour la plupart des fonctionnaires.

A noter que le Comité Préfectoral de Pilotage de l’Education est une instance d’échanges et de décisions pour élaguer  la problématique liée entre autres, aux indicateurs de performances à savoir, ratio élève-tables bancs, taux de scolarisation, taux d’admission, taux de redoublement, taux d’abandon et taux d’achèvement.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.