Boké: Le projet ADO jeunes sur le VIH/SIDA lancé dans la Région

Le projet de renforcement des interventions à haut impact pour réduire la morbidité et la mortalité liées au VIH/SIDA chez les jeunes adolescents (ADO-jeunes) a été officiellement lancé mercredi, 15 novembre dans la Région Administrative (RA) de Boké.

Objectif, promouvoir et augmenter l’offre et la demande de service santé et développement des adolescents y compris le dépistage, la prise en charge du VIH/SIDA et la promotion de l’enregistrement des jeunes sur la plateforme U-report dans la Région Administrative (RA) de Boké.

Le projet est entièrement financé par le fonds des nations unies pour l’enfance (Unicef), à travers la Ministère de la Santé et mis en œuvre par le Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes avec l’appui du ministère de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’Enfance (MASPF-E).

A la cérémonie, le représentant de l’Unicef, Karim Sylla a précisé que la lutte contre le VIH/SIDA, constitue un véritable défi malgré les efforts consentis par le gouvernement guinéen et ses partenaires pour éradiquer le fléau.

Selon lui, les 12,3% et 44,9% des adolescents et jeunes âgés de  15 à 19 ans, connaissent les méthodes de prévention du VIH/SIDA et 5,4% d’entre eux, connaissent leurs statuts sérologiques.

Ce projet, fruit de la coopération Guinée-Unicef 2013-2017 vise à renforcer entre autres, les compétences des cadres préfectoraux et régionaux de la jeunesse, les compétences des 192 membres et 96 structures d’adolescents  sur les services de santé, les professionnels des médias sur la santé maternelle, néonatale, infantiles et adolescents, la prévention de la transmission mère-enfant, inscrire 13.440 ado-jeunes sur la plateforme et sensibiliser 76.800 ado-jeunes soit 25 personnes par séance.

Ouvrant les travaux, le directeur de Cabinet du Gouvernorat de Boké, El Hadj Baba Dramé a remercié le gouvernement guinéen, les partenaires techniques et financiers pour leur appui constant pour l’amélioration de la santé des populations guinéennes.

Insistant sur le respect et l’application rigoureuse des droits des enfants, le directeur de Cabinet  a invité les acteurs de mise en œuvre du projet à œuvrer pour briser les obstacles pour une meilleure couverture sanitaire et atteinte des publics cibles.

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.