Boké: Le prix d’un pain passe de 2.000 à 3.000 GNF sur le marché de la CU

Quelques heures seulement après l’augmentation du prix du carburant à la pompe, les commerçants de la préfecture de Boké ont aussi revu à la hausse lundi, 02 juin 2018, le prix d’un pain qui est passé de 2.000 à 3.000 francs guinéens dans les boutiques ainsi que sur le marché de la commune urbaine (CU), a constaté notre correspondant basé dans la localité.

Au niveau des boulangeries, une baguette du pain se négocie à 2.500 GNF pour les boutiquiers, tabliers et vendeurs ambulants.

Interrogé sur la situation, le directeur régional de la Chambre de Commerce, El Alimou Diallo se dit bleu dans l’affaire avant de rajouter :

«Vraiment, je ne suis pas informé de ce qui se passe sur le marché ce matin. Néanmoins, on gardons contact…»

Maintenant, s’est exprimé un vendeur du pain en face de la préfecture, «Un pain c’est 3.000, un pain c’est 3.000, c’est ça. Pas plus, pas moins. Celui qui veut prendre, tu prends, si tu ne veux pas aussi, tu peux continuer ailleurs. Et ce n’est qu’un début. Merci monsieur…»

Pendant ce temps, les transporteurs ont également augmenté le transport 7500 GNF Boké-Kolaboui, 12500GNF pour Boké-Kamsar.

Pour Boké-Conakry, les négociations tournent autour de 80 à 90.000 francs guinéens.

Utile de noter que les conducteurs de taxis-motos au niveau de la CU de Boké, ne sont pas à la marge de la situation.

Nous y reviendrons…

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.