Boké: Le préfet au chevet des deux jeunes fusillés par des bandits armés

Le préfet de Boké, Aboubacar M’Bopp Camara s’est rendu jeudi, 12 avril 2018 dans la sous-préfecture de Kamsar où des malfrats armés d’armes de guerre ont fusillé deux (02) jeunes notamment, Abdoulaye Diané et Mamadou Malal Diallo qui suivent de traitements intenses à l’Hôpital ANAIM.

Objectif, s’enquérir des conditions sanitaires des victimes ayant reçu des fractures du tiers supérieur du fermier gauche, selon le Chef du Département Chirurgie, Dr Cheick Christian Camara.

La venue du préfet dans les locaux de l’Hôpital ANAIM de Kamsar a permis de régler la problématique liée à la prise en charge sociale des deux (02) jeunes atteints par balle.

Pour rappel, la population munie des bidons d’essence, voulait brûler vifs les gangsters n’eut été l’intervention rapide des agents des services de sécurité, a-t-on appris sur le terrain.

De l’avis de certains observateurs, «Le moment est opportun de délocaliser la gare routière de Kamsar au cœur des constructions anarchiques et d’une insécurité indescriptible…»

Bref, l’heure est à l’identification des refuges des deux (02) bandits ayant frôlé, de justesse, à un lynchage public hier mercredi dans la Cité minière de Kamsar.

Nous y reviendrons…

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.