Boké: Lancement d’un projet de sensibilisation et d’animation sur la sécurité routière

Un Projet de sensibilisation et d’animation sur la sécurité routière en faveur des communautés sur la concession de la Société minière Guinée Alumina Corporation (GAC) du corridor commune urbaine (CU), Kolaboui, Kamsar, Sangarédi et Tanènè a été officiellement lancé mardi, 03 avril 2018 dans la préfecture de Boké.

C’est le préfet, Aboubacar M’Bopp Camara qui a présidé la cérémonie en présence du syndicat des transporteurs des taxis-motos et d’engins lourds, la Direction générale de Société GAC, des représentants de la Police et la Gendarmerie routières ainsi que ceux des établissements scolaire.

Cette rencontre de quatre (04), a-t-on indiqué, vise à prévenir des risques d’accidents mortels à travers des causeries éducatives, des séances de sensibilisation et de formation des paires éducateurs.

Mis en œuvre par le Club des Amis du Monde (CAM) basé dans la préfecture de Boké, le projet est initié et entièrement financé par la Société minière Guinée Alumina Corporation (GAC), selon les organisateurs.

Sur des T-Shirts, on pouvait lire ceci: «Alcool plus conduite, est égal à accident, attachez vos ceintures pour préserver des vies, arrêtez-vous si vous êtes fatigués, la sécurité routière, nous sommes tous concernés…»

Pour le Chef d’antenne du CAM à Boké, Alsény Camara, l’initiative consiste également à préserver des vies humaines dans la préfecture de Boké, considérée à la fois, comme une localité de convoitise et un pôle d’attraction.

De son côté, le représentant Relations Gouvernementales au niveau de GAC, Misbaou Bah, a réitéré la volonté de la Direction Générale de son institution qui, selon lui, attache du prix à la protection et à la conscientisation des communautés  riveraines.

A la cérémonie, le préfet Aboubacar M’Bopp Camara a espéré que cette stratégie avancée de la Société GAC permettra de sauver des vies humaines avec la fluidité de la circulation routière dans sa sphère politique.

Selon lui, former les transporteurs et les sensibiliser sur le respect du code de la route, c’est de les amener à adopter des comportements responsables et participatifs pour freiner la flambée des accidents de la circulation dans la préfecture de Boké.

Mamadouba Camara,www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.