Boké: Fini de l’atelier de formation des femmes sur la maîtrise du concept  »genre »

Le Centre d’Etude et de Coopération Internationale (CECI), sous financement de l’Affaire Mondiale Canada (AMC), a lancé mercredi, 28 février 2018, l’atelier de formation des acteurs intervenant dans le développement socioéconomique de Boké, femmes  leaders, représentants des Organisations de la Société Civile (OSC), des cadres, jeunes volontaires, Secrétaires généraux des communes urbaines et rurales, sur la maîtrise du concept genre.

Cette autre session de formation qui a pris fin ce samedi, 03 mars, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Appui à la Gouvernance et à la Croissance économique durable  en zones extractives (AGCEDE).

A en croire au Coordinateur du CECI, Fanta Mamady Condé, « Le présent atelier dont la facilitation a été assurée par l’Agence Guinéenne pour la Transparence (AGT), a-t-on souligné, consiste à amener les acteurs au nombre de 100, à comprendre et maîtriser le concept genre, aider les gestionnaires des communes à intégrer dans les budgets communaux les préoccupations des femmes.

Selon M. Condé, « Cette stratégie permettra d’accroître, de manière progressive et méthodique, le taux de participation des femmes aux instances décisionnelles pour mieux gérer les mécanismes d’élaboration et d’exécution du budget communal.

Au nom des équipes consultantes du CECI, Madame Diankemba Condé a plaidé auprès des décideurs à tous les niveaux, la prise en compte des préoccupations des femmes dans les actions de développement communautaire.

De son côté, la porte-parole des participants, Mme Fatoumata Bountouraby Bah, les femmes représentant les 62% de la population guinéenne méritent le soutien du gouvernement pour faire avancer le pays.

Pour  le directeur régional de l’Action Sociale à Boké, Moribadian Kéita les femmes de Boké qui souffrent du manque du leadership féminin, doivent coordonner leurs efforts pour accompagner l’action gouvernementale.

A la cérémonie, le secrétaire général chargé des affaires administratives de la préfecture de Boké, El Hadj Lancinè Diakité, a remercié le gouvernement canadien à travers le CECI-Guinée qui, selon lui, œuvre pour la promotion du genre, de la fiscalité, bref de la bonne gouvernance dans les collectivités décentralisées de la préfecture de Boké. Il a, en ses termes, invité les femmes à redoubler d’ardeur pour profiter des projets évoluant dans les zones minières de la localité.

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.