Dernières infos

Boké : les élèves du Lycée Filira réclament des professeurs en classe, le DPE accuse les ministres

Boké : les élèves du Lycée Filira réclament des professeurs en classe, le DPE accuse les ministres

Les élèves de la 12ème Sciences Mathématiques (SM) du Lycée Filira ont investi mardi, 07 Mars 2017, la Direction Préfectorale de l’Education de la préfecture de Boké. Les manifestants en colère, réclament un professeur de Mathématiques pour compenser le retard de cinq (05) mois apprend-on.

Mais comment cette situation est intervenue ?

Sinè Magassouba, directeur préfectoral de l’Education (DPE) de Boké, explique:

« Dès que j’ai appris la nouvelle, j’ai appelé le Ministre, j’ai appelé l’Inspecteur régional de l’Education de Boké. Votre revendication est légitime. Je crois que nous allons dormir aujourd’hui, en ce sens que, vous connaissez réclamer votre droit. Vous avez raison à 100%.

A la répartition de nouveaux recrus, 3500 étaient prévus pour l’Education. On s’est retrouvé pour aller voir le Chef de l’Etat pour lui dire que 3500 c’est peu. Les parents supportent assez de charges. Il faut augmenter à 5.000. Il a accédé à notre revendication et a demandé à ce qu’on ajoute 1.500 pour avoir 5.000 enseignants. Parmi les 5.000 programmés, la Région Administrative de Boké a eu 388 pour l’élémentaire, 244 pour le secondaire.

Et tout le monde sait que quand on parle de la Région de Boké, c’est le poumon de toutes les activités. Sur les 388 programmés pour l’Elémentaire, l’ancien ministre et son équipe ont donné 52 à Boké, 130 à Gaoual, 119 à Koundara, 65 à Boffa et 22 à Fria. Une répartition qui mettait l’Education en branle à Boké. Parce que Kamsar est plus que Koundara en effectif. Sangarédi seul, est

supérieur à Gaoual. Si vous donnez 119, 130 à ces préfectures et pour nous donner 52, c’est pour nous créer de problèmes.

Sur les 388, 173 enseignants sont admis à Boké. 173 sont venus des écoles de Boké. Les 173 étaient tous contractuels communautaires (entretenus par les parents d’élèves). Par après, ils ont dit que tous ceux qui sont contractuels de l’Etat, restent sur place d’office. Chose qui ne nous arrangeait pas. Parmi les contractuels de l’Etat, il y a eu 03 admis à l’élémentaire, 01 seul admis au secondaire. Donc, ce n’est pas notre problème. Les 169 autres étaient entretenus pas les parents d’élèves.»

Qu’est-ce qui se passe ?

Le DPE saisit la balle au rebond:

«C’est les recommandés de ces mêmes ministres-là, qui viennent sur le terrain. Ils ont envoyé 3 personnes pour la répartition. C’est pourquoi, les recommandés de Conakry sont supérieurs à ce qu’on a. et ils ne veulent pas que ces recommandés-là, quittent Kamsar, Boké. Ils occupent l’artère-là. J’ai dit non, je ne suis pas là-dans. Il faut nous laisser avec les enseignants qui ont passé le concours ici ou bien, il faut laisser choisir. Parce que, si Boké pète, ça met fin à toutes les activités économiques de la Nation. Vous savez, CBG existe depuis 1970, la SMB et GAC évoluent et d’autres sociétés qui sont en train de faire la prospection. Dès qu’il y a pagaille, l’argent n’aime pas le bruit, ces gens vont chez eux. Et s’ils partent chez eux, l’économie guinéenne s’arrête. Mohamed Lamine Camara dont on parle, est encore muté à Conakry pendant qu’il n’a même pas fait une semaine à Boké. C’est un recommandé. Et il y a aussi son frère qui est recommandé à Kamsar par le département.

Par ailleurs, le DPE s’engage à rendre tout enseignant dont le niveau sera revendiqué par les élèves. Il ne faudrait pas que les meilleurs se retrouvent là-où, on n’a pas besoin d’eux.

« Chers élèves, je prie de croire à notre sincérité, à notre souci, votre réussite c’est la nôtre. Nous vous prions de rentrer calmement chez vous et attendre d’ici demain matin…»

C’est sur cette note d’espoir que les manifestants ont regagné leurs domiciles respectifs.

A noter qu’il n’y a pas eu de menaces, ni d’arrestation.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com Boké

About The Author

Related posts