Boké: Après des barricades le préfet sollicite la collaboration des cadres dans la sensibilisation

Quelques heures après l’agitation de sa sphère politique par des loubards ayant barricadé les routes, perturbé les activités administratives et commerciales, incendié des pneus, le préfet de Boké, Aboubacar M’Bopp Camara a profité de la montée des couleurs mercredi, 28 février 2018, pour solliciter l’implication des chefs de familles et la collaboration des cadres de l’Administration dans l’éducation et la sensibilisation de la population.

Une manière d’aplanir les tensions au galop dans la Cité.

Dans son adresse à ses collaborateurs de services, le premier responsable de la préfecture de Boké a précisé:

«Bonjour chers cadres ! Vous n’êtes pas sans savoir la nature du climat social qui prévaut dans notre localité. Ces troubles, d’où qu’elles viennent, ne profitent à personne. On n’est pas cadre pour rien. Vous devez comprendre que chacun de nous a l’ultime devoir de s’impliquer dans la sensibilisation des populations, des jeunes enfants pour un changement de comportement.

L’heure n’est pas au débat politique ou ethnique mais au renforcement de la paix, la cohésion sociale pour la stabilité de Boké que nous avons en partage…»

A en  croire au préfet, un technicien de la Société de l’Electricité de Guinée (EDG) a été dépouillé de tous ses biens au quartier Yomboya, dans la commune urbaine de Boké. Alors que ce dernier, selon M. Camara, venait pour dépanner un générateur en souffrance depuis des jours.

Toujours selon le préfet, «deux (02) Maisons habitées par des Libanais au quartier 400 logement, ont été également victimes des loubards qui font des barrages leur vache laitière.»

Pour dénicher et sanctionner les auteurs des troubles dans la ville de Boké, le préfet a tendu la main aux chefs des familles et cadres de l’Administration pour que la zone spéciale économique de la Guinée renoue avec le bonheur dans la quiétude sociale.

Attendons de voir…

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.