Dernières infos

Le BL des craint un « glissement électoral à la congolaise »

Le BL des craint un « glissement électoral à la congolaise »

Un glissement électoral à la congolaise. Voilà la crainte qu’exprime le BL, par la voix de son président. FayaMilimono partage ainsi les mêmes craintes que le PADES d’Ousmane Kaba.

« Moi, je voudrais lorsque la CENI donne un chronogramme, que ce chronogramme soit appuyé par de financement conséquent. Tant que le financement n’est pas là, on ne peut pas faire foi à un chronogramme », déclarait récemment l’ex allié du RPG. De son côté, le BL ajoute : « Il faudrait signaler  que si  le budget demandé par la CENI es versé  à temps verser dans son compte (de la CENI Ndlr), il faut le dire qu’elle organisera sans problème ces élections communales à la date voulue. Mais, je ne pense pas que la volonté politique y est. » Le scénario à la congolaise n’est pas souhaitable.

 Après tout, rappelle Ousmane Kaba, en 2018, normalement, cette assemblée doit finir, il faudrait bien qu’on pense qu’en 2018 à renouveler l’Assemblée nationale, pour ne pas traîner comme cela a été le cas par le passé avec l’ancienne assemblée, sans qu’il y ait une nouvelle Assemblée.

Cette déclaration intervient au moment même où on apprend que la République démocratique du Congo ne pourra pas organiser d’élection pour remplacer le président Joseph Kabila avant 504 jours, soit début 2019. Or, le deuxième et dernier mandat du président Kabila a pris fin en décembre 2016, la Constitution lui interdisant de se représenter.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

 

About The Author

Related posts