Beyla : Une manifestation dispersée par la police

Après Boké et Kérouané, ce sont les jeunes de la préfecture de Beyla, située à plus de 1 000 km au sud de Conakry, de descendre dans la rue ce mercredi 18 octobre pour exprimer leur ras-le-bol.

Selon une source locale, des jeunes ont manifesté ce matin à Beyla pour dénoncer l’insuffisance des infrastructures scolaires, le manque des services sociaux de base (eau et électricité), le non achèvement des infrastructures publiques entamées lors du 55ème anniversaire de l’indépendance, mais aussi et surtout, la dégradation poussée de nos routes, menant cette préfecture de la Guinée Forestière.

Après avoir fait le tour de la ville, les manifestants se sont heurtés aux forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène. Des agents de CMIS ont tenté de disperser la foule, estimée à des centaines de personnes.

Aux dernières nouvelles, le bilan provisoire des affrontements entre forces de l’ordre et jeunes manifestants fait état d’au moins deux blessés graves (un policier et un gendarme) et des dégâts matériels importants.

Nous y reviendrons

Alexis Lamah, Kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.