Bah Ousmane (UPR) : les incohérences d’un politique aux abois

Au nom d’une prétendue alliance contre deux postes de ministériels, Bah Ousmane, ancien ministre des TP, puis vite devenu simple conseiller à la Présidence a abrégé la vie de l’UPR, cette force politique héritée de Siradjou Diallo. Aujourd’hui, ce parti est l’ombre de lui-même. Ni député, ni ministre de renom. Il préfère jeter la pierre aux opposants et par ricochet, encenser Alpha Condé, celui par qui l’UPR a été complètement enseveli.

Récemment, on a assisté à des incohérences dignes d’un leader politique aux abois. Ignorant les morts de Womey, de Galapaye, etc., ignorant la centaine de morts lors des manifestants politiques menées par Dalein Diallo et les autres dont Aboubacar Sylla, aujourd’hui ministre, Bah Ousmane applaudit le locataire de Sékhoutouréya : «Vous n’avez jamais voulu patauger dans le sang, enjamber des cadavres pour s’assoir là où vous êtes aujourd’hui. » Où était Bah Ousmane lors des répressions policières ? Où était donc le leader de l’UPR, lorsque des gendarmes et autres policiers tiraient jusque dans les ménages et endeuillant des familles entières, sans qu’aucune autre forme de procès ?

Bah Ousmane est non seulement un menteur fieffé mais un négationniste sans égal. Il est de mauvaise foi. Tout simplement. Sans aucun leadership, il promet tout de même à Alpha Condé : « Nous allons poursuivre cette lutte ensemble pour que les conditions de vie

et de travail de notre peuple puissent s’améliorer », lâche le président de l’UPR ou de ce sui en reste. Juste une honte !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.