Bah Oury : tantôt conciliant, tantôt agaçant !

Il peine vraiment à se stabiliser. A s’avouer vaincu et à accepter sa sanction. Il provoque souvent. Tantôt conciliant, tantôt agaçant, Bah Oury est manifestement un fouteur de désordre.

Exclu de l’UFDG, parce que rêvassant de jouir des largesses d’Alpha Condé, l’ex ennemi irréductible du locataire de Sékhoutouréya s’est vite mis le doigt dans l’œil. Lui qui a toujours demandé aux opposants de ne pas croire Alpha Condé sur parole a fini par mordre à l’appât. Bah Oury n’est ni à l’UFDG, malgré sa forte capacité de nuisance, il n’est ni dans les sphères administratives, du moins pour le moment. Exclu d’un côté et gênant de l’autre, Bah Oury fait du forcing pour s’emparer de l’UFDG. Récemment, il disait à qui veut l’entendre que Dalein Diallo ne sera jamais président de la Guinée en 2020.

Au même moment, il dit aussi : « Dans un avenir très proche, je serais le président de l’UFDG. Donc, le travail se fait. Je n’ai aucune récrimination vis-à-vis de qui que ce soit. Parce que dans cette lancée, je suis le gagnant, parce que ceux qui voulaient chasser les militants de l’UFDG, ce sont ceux qui font la cour aux uns et aux autres pour leur demander de revenir maintenant. Donc, qui étaient en train de détruire l’UFDG ? Ce sont ceux qui chassaient les vrais militants de l’UFDG. Et comme aujourd’hui ils se rendent compte que leur parti est perdu, ils essaient de se rattraper », rapporte-t-on.

Bah Oury a tout le temps tenté de déstabiliser l’UFDG. Il ne s’en est jamais caché. Avec ses stratagèmes, il entend gérer le parti :« Moi, j’ai toujours dit que je reste et demeure de l’UFDG et demain, je serai le président de l’UFDG. Dans ce contexte, tous ceux qui vont pour renforcer les rangs de l’UFDG, demain, seront tenus de travailler avec Bah Oury, le prochain président de l’UFDG».

A bon entendeur salut

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.