Dernières infos

Bah Oury ou la nuisance à toutes épreuves

Bah Oury ou la nuisance à toutes épreuves

Il ne rate aucune occasion pour tenter de désarticuler l’UFDG et affaiblir son président. Bah Oury c’est la nuisance à toutes épreuves. Il jure de tout mettre en œuvre pour en finir avec Dalein Diallo, le stopper net avant son arrivée possible à Sékhoutouréya.

C’est pourquoi, il saque, envoie des piques, sabote et démobilise ceux qui l’écoutent. Récemment, le vice-président exclu de l’UFDG dénonce ce qu’il appelle « une élite politique qui ne veut pas dire la vérité qui se réfugie derrière des subterfuges pour faire avancer des revendications très personnelles. »

Il invite les uns et les autres à ne pas avoir confiance à cette classe. Mais surtout de rester à la maison, à chaque fois d’un appel à manifester est lancé. « Je demande aux militants qui sont prêts à sortir dans la rue, d’arrêter de faire confiance à quelqu’un qui  a un salaire  de 17 millions GNF par jour et  qui s’oppose au régime qui lui a permis d’avoir cette somme », lâche Bah Oury, jaloux et obnubilé par la gestion de la présidence de l’UFDG, en lieu et place de Dalein Diallo.

Bah Oury n’abdique point. A chaque épreuve, il se trouve des failles pour nuire. Le parti qui l’a exclu ne semble plus s’attarder sur ses agissements. Le parti a d’autres chats à fouetter. Bah Oury peut donc mener ses manèges.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

A propos de l'auteur

Articles similaires