Axe Conakry-Dubaï : ce qui va changer

Pékin, Kigali, Ankara, Dubaï, etc., Alpha Condé diversifie ses axes de coopération dans divers domaines. Pour les Emiratis par exemple le Président de la République a invité le jeudi dernier à son ministre en charge des Affaires étrangères à préparer les accords de coopération en attente de ratification afin de les déposer lors de la présente session des lois à l’Assemblée nationale.

Il s’agit on se rappelle, des accords avec les Emirats Arabes-Unis prévoyant des exemptions de visas pour les passeports diplomatiques et les passeports de service et une facilitation pour les passeports ordinaires. C’est ainsi que, déjà, le chef de la diplomatie guinéenne a fait le compte rendu de la première Session de la commission mixte de coopération Guinée-Emirats Arabes Unis. Cette session s’est déroulée en deux étapes : la réunion des experts et la réunion ministérielle.

Selon le ministre des AE pour ce qui est de la réunion des experts, elle a permis de faire un bref rappel de l’état des actions engagées depuis la signature de l’Accord Cadre général et de constituer quatre sous-groupes d’échanges entre Experts, chargés respectivement de : la coopération, des affaires politiques et consulaires et de la sécurité ; des questions économiques, des investissements de l’industrie, de la culture et du développement ; l’agriculture et aspects connexes ; l’énergie et du transport.

S’agissant de la réunion ministérielle, elle a enregistré selon le ministre guinéen des AE, l’entretien bilatéral avec la ministre de la Coopération internationale portant sur les questions nationales et internationales. « Les projets d’accords de coopération examinés par les experts ont révélé une convergence de vue sur les questions soulevées et la volonté commune de maintenir un mécanisme de consultations périodiques et la nécessité de mettre en œuvre les accords signés », a-t-il ajouté en conseil des ministres, tenu le jeudi, à Conakry.

Pour cette 1ère session de la Commission mixte cinq accords importants: la création de la Commission mixte de coopération ; l’exemption de visas pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de services ; et les facilités d’obtention de visas pour les détenteurs de passeports ordinaires. La signature des accords contribue rapport-on, à l’élargissement du cadre juridique de notre partenariat stratégique et facilitera le mouvement des investisseurs dans les deux pays.

Pour ce faire, « La Guinée doit immédiatement sensibiliser les acteurs et services concernés pour permettre l’application correcte et responsable des engagements, notamment une attention particulière doit être accordée aux structures de l’aéroport Gbessia, afin de réserver aux investisseurs étrangers en général et Emiratis en particulier un traitement à la hauteur de la volonté politique exprimée. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.