Assainissement public : ce que Dalein et Sydia proposent

Ils ont souvent une convergence de vues sur certains sujets d’intérêt national. C’est ainsi que Dalein Diallo et Sydia Touré se sont prononcés sur la politique boiteuse du gouvernement liée à l’assainissement populiste mais surtout démagogique de la ville de Conakry.

Le leader de l’UFDG s’est tout d’abord insurgé contre la méthode utilisés : «Il n’y a aucun pays, même dans les pays communistes, l’assainissement est organisé, exécuté par des sociétés mises en place. En Guinée, on dit le peuple n’a qu’à sortir pour assainir. Chacun à sa responsabilité de rendre propre sa maison et sa concession, mais la voie et les places publiques, c’est à la collectivité et du gouvernement, il devait mettre en place, un fief de ramassage et traitement d’ordures, d’assainissement des caniveaux. Ce n’est pas comme ça qu’on  garantit l’assainissement dans la ville. Il faut s’organiser. »

Même son de cloche à l’UFR : « Au cas spécial des ordures à Conakry. Je demanderai au gouvernement de prendre la nuit de 00h à 6h du matin pour le ramassage des ordures à Conakry. Les collecter et les mettre de côté pour que la majorité des guinéens vaquent à leur affaire .C’est plus efficace et plus rentable pour les Guinéens. Celui qui va ouvrir sa boutique à 7h du matin, on lui dit jusqu’à 11h, tu ne vas pas ouvrir durant deux  à trois heures  de perte de temps inutile. Vous ne savez pas ce que ça fait dans un État.»

Ces propositions ne vont jamais tomber dans de bonnes oreilles. L’amateurisme et le complexe ne sauraient favoriser le gouvernement la prise en compte d’un quelconque avis d’un opposant. Allons donc.

Jeanne Fofana, wwww.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.