Dernières infos

Arrêt de la Cour constitutionnelle : « Une vraie avancée », réagit Tibou Kamara

Arrêt de la Cour constitutionnelle : « Une vraie avancée », réagit Tibou Kamara

« C’est une vraie avancée. L’Etat, dans l’examen et l’adoption du code était apparu aux yeux de l’opposition comme un acte de mauvais choix voire des tentatives d’entraver l’accord politique. Que ce code soit adopté aujourd’hui  est naturellement une embellie dans la mise en œuvre de cet accord politique. »

Tibou Kamara, conseiller personnel du Chef de l’Etat se réjouit ainsi de l’arrêt de la Cour constitutionnelle, alors que le camp de Bah Oury, de Faya, de Baidy et celui des autres tombent des nues. Eux qui s’attendaient à un renvoi du projet de modification, se voient jeter sur la figure un arrêt qui ne les enchante. Pourtant, de l’avis du conseiller personnel d’Alpha Condé, « C’est une ouverture qui éclaircit l’horizon surtout par rapport à la menace récente de reprendre les manifestions par l’opposition, pour essayer justement d’attirer l’attention par rapport à la lenteur sur l’application des accords. »

Cela est d’autant plus vrai que « le chronogramme est un point d’achoppement qui était supposé attendre l’adoption du code pour être élaboré ; donc donner plus de visibilité sur l’organisation des communales, puisque c’est lié. » Le nouveau cap est fixé :« Maintenant que le code est adopté, on peut s’attendre à l’étape suivante en prélude à l’organisation des communales qui est d’élaborer un chronogramme comme le souhaite toutes les parties.C’est l’adoption du code qui était d’abord une revendication. Ce qui reste c’est une formalité qui est la promulgation du code pour dire la Guinée s’est dotée d’un code électoral. »

Tibou Kamara reconnait que c’était une revendication majeure de l’opposition dans le dialogue politique et un point essentiel de l’accord. « A ce niveau c’est une grande étape qui été franchie », conclut-il au micro d’africa Guinée. Il ne reste plus qu’à élaborer le chronogramme pour plus de visibilité dans le calendrier des communales. Espérons que le plus dur est déjà derrière nous !

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

About The Author

Related posts