Dernières infos

Aly Nabé, le culte de la personnalité d’Alpha Condé

Aly Nabé, le culte de la personnalité d’Alpha Condé

« Le Chef de l’Etat n’est égale à personne! » C’est une signature du député Aly Nabé du RPG. Il réagissait ainsi à une déclaration du député Ousmane Gaoual Diallo qualifiant Alpha Condé de mauvais cuisinier, allusion faite à la gouvernance bancale menée par l’ex-opposant historique.

Cette réaction d’Aly Nabé est tout simplement la culture du culte de la personnalité, ayant pris naissance chez les communistes avec Staline, vers les années 50. Aly veut perpétuer la doctrine au regard des dérives égocentriques du régime d’Alpha Condé. Alpha Condé ne saurait être divinisé, même si, par maladresse de la langue, il est souvent considéré comme un « père de la nation » et son autorité est souvent alliée à un mandat divin. Comme le fait exactement croire ce député RPG, aveuglé. Aly oublie certainement qu’il peut être à la place d’Alpha Condé.

Mais il est inadmissible qu’une société qui se veut démocratique, qui se doit de l’être, copie des habitudes féodales dans une dérive égocentrique. On doit juste nous limiter à cela : Commandant en chef des forces armées, opposant historique, président démocratiquement élu, etc. Des slogans et des dénominations creuses.

On n’est pas en Corée du Nord où Kim Il-sung est surnommé le président éternel, ou de son successeur dynastique, Kim Jong-il, son fils, appelé lui le cher dirigeant par la propagande. La désespérante attitude d’Aly Nabé est à bannir. Son adulation excessive d’Alpha Condé, totalitaire selon l’avis de certains. Et Albert Einstein de conclure : « Le culte de la personnalité reste à mes yeux, toujours injustifié. »

Aly peut répondre à Gaoual mais, de grâce, qu’il nous épargne des signes de despotisme.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

A propos de l'auteur

Articles similaires