Dernières infos

Affaire 5 milliards de FG: ‘’le chef de file de l’opposition guinéenne a touché à l’appât’’, selon Lansana Kouyaté

Affaire 5 milliards de FG: ‘’le chef de file de l’opposition guinéenne a touché à l’appât’’, selon Lansana Kouyaté

Invité lundi matin dans l’émission les ‘’GG’’ de la radio Espace, Lansana Kouyaté, président du PEDN, à l’origine de la polémique qui entoure le budget du Chef de file de l’opposition guinéenne, a estimé qu’en touchant ce montant Cellou Dalein Diallo a touché à l’appât.

« N’oubliez pas qu’il y a quelques années le président Alpha Condé avait dit que dans quelques temps, il n’aura plus d’opposants en Guinée. Il savait pourquoi il le disait et il savait comment il allait le faire. C’est l’appât porté à l’hameçon, jeté aux poissons qui sont peu soucieux et qui ne voient que l’appât. L’appât a été mordu et l’hameçon a pris et voilà aujourd’hui qu’il a de quoi se réjouir. C’est lui (Alpha Condé) qui a lancé cet appât. Je crois que tout le monde est aujourd’hui au courant de cette affaire et je suis très heureux que mon porte-parole au nom du PEDN et à mon personnel a porté cette affaire à la connaissance du public. Un parti, surtout un parti d’opposition a pour objectif de jouer un rôle d’alerte parce que ce qui se passe est mauvais. », estime Lansana Kouyaté, qui répondait depuis l’étranger, les questions de nos confrères.

Même s’il reconnait que cette loi relative au statut de Chef de file de l’opposition a été votée à l’Assemblée nationale, LK estime que cette loi n’a jamais fixée le montant. Selon le leader du PEDN, c’est un arrangement entre Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé.

« Est-ce que les émoluments du chef de file de l’opposition avaient été prévus dans la loi La loi des finances de 2017 ? Je dis non. Est-ce que la loi du chef de file de l’opposition a indiqué le montant ? Elle a tout simplement indiqué qu’une résolution devra être votée par l’assemblée nationale pour déterminer les émoluments du chef de file. L’assemblée nationale l’a-t-il fait ? Je dis non. Alors, simplement par une visite à Sékhoutouréya, le chef de file de l’opposition a demandé que ce budget lui soit attribué.  Et c’est le Président de la République qui a appelé le ministre des Finances pour dire vous accorderez au chef de file de l’opposition 5 milliards de francs guinéens par an et entendez-vous sur les modalités. » révèle l’ancien Premier ministre.

Et Lansana Kouyaté de conclure : « Je ne veux pas l’accabler au-delà de ce que le peuple en pense déjà, mais je trouve que c’est indécent au moment où le salaire minimum interprofessionnel garanti, le SMIG est à 440 000 francs guinéens ».

 

Sidiki Mara, Kababachir.com

 

 

 

About The Author

Related posts