Accord de la zone de libre-échange: la Guinée vers la mise en œuvre

Le gouvernement guinéen a décidé de la mise en place d’une Commission nationale chargée de traiter toutes les questions relatives à la mise en œuvre et au suivi de l’accord de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Auparavant, le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger et le ministre du Commerce ont fait un compte rendu conjoint relatif  à la signature de l’Accord de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

 C’est ainsi que ces deux ministres ont précisé au cours cette rencontre que ce Sommet historique a été précédé de la 18ème session extraordinaire du Conseil exécutif, le 19 janvier 2018. Pour rappel, le Conseil exécutif a statué sur les questions en suspens qui lui ont été renvoyées par la 5ème réunion des Ministres africains du Commerce et la 2ème session extraordinaire du Comité technique spécialisé sur la justice et les questions juridiques, notamment sur la nature du Secrétariat de la ZLECAf ; les réserves à l’Accord et le nombre d’instruments de ratification requis pour l’entrée en vigueur de l’Accord.

Les Ministres ont indiqué que le Conseil exécutif, après délibérations, a convenu que : le Secrétariat de la ZLECAf sera un organe indépendant, doté d’une autonomie fonctionnelle au sein de l’UA, et financé par le budget annuel de l’UA ; la clause de réserves interdit toutes réserves à l’Accord de la ZLECAf ; etl’Accord entrera en vigueur, trente (30) jours après le dépôt du vingt-deuxième (22ème) instrument de ratification auprès du Président de la Commission de l’UA qui en est le dépositaire.

Pour sa part, la Guinée a signé à la fois l’Accord sur la ZLECAf, le Protocole d’Accord sur la libre circulation des personnes et le passeport africain et la Déclaration de Kigali. Selon le porte-parole du gouvernement, en vue d’assurer la mise en œuvre réussie et le suivi de la ZLECAf et tirer pleinement profit du marché unique africain, il serait nécessaire de mettre en place sous la tutelle du Ministère du Commerce: une Commission nationale chargée de se pencher sur toutes les questions relatives à la mise en œuvre et au suivi de l’Accord de la ZLECAf.

Tout un challenge !

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.