Dernières infos

5 mouvements guinéens contre la tentative d’assassinat du Général Nouhou Thiam et du Colonel Sadou Diallo

5 mouvements guinéens contre la tentative d’assassinat du Général Nouhou Thiam et du Colonel Sadou Diallo

Après la mort de certains de leurs codétenus, leur incompréhensible et injuste détention de 4 ans et demi à la Maison centrale de Conakry, le Général Nouhou Thiam (Ancien chef d’état-major général des Armées), le Colonel Sadou Diallo et cinq autres officiers militaires ont vu leurs soldes (salaires) gelés et tous les avantages liés à leur rang suspendus depuis le 30 mars 2016 sans aucune autre forme d’explication.

C’est le lieu de rappeler que fin 2014, la justice guinéenne avait condamné l’État guinéen au paiement de dommages et intérêts chiffrés à cent millions de francs guinéens en faveur du Général Nouhou Thiam et du Colonel Sadou Diallo pour détention abusive.

Aujourd’hui, un préavis de deux mois vient de leur être notifié en vue de leur prochaine expulsion du camp Alpha Yaya Diallo où ils résident depuis leur libération le 3 mars 2016.

La perspective du délogement du Général Nouhou Thiam et de ses compagnons d’infortune est une négation d’un droit reconnu aux officiers supérieurs. La sympathie et l’influence que le Général Nouhou Thiam et le Colonel Sadou Diallo conservent encore auprès d’une partie non négligeable de la troupe, fait d’eux un danger potentiel dont il faut se débarrasser.

Les manœuvres qui sous-tendent cette menace d’expulsion ont pour seul but leur élimination physique qui sera mise sur le compte de l’insécurité ambiante.

Les Mouvements signataires du présent communiqué apportent tout leur soutien au Général Nouhou Thiam et à tous ses compagnons de souffrance qui continuent malheureusement à faire l’objet de tracasseries de la part la hiérarchie militaire et surtout du Président Alpha Condé.

Il est absolument inacceptable de cautionner ou taire de tels comportements au sein d’un pays qui se dit démocratique. Nous avons toujours condamné toutes formes d’harcèlements et violences envers des compatriotes innocents et nous continuerons à œuvrer pour alerter les organisations internationales de défense des droits de l’homme, l’Union Africaine, la Cedeao, les Institutions européennes et les différents gouvernements européens, russes et américains.

Fait à Bruxelles, le 17 juillet 2016    

Signataires :

1- Monsieur Bachir Kaba pour le Conseil des Patriotes Guinéens (CPG),

2 – Monsieur Lancéi Konaté pour le Mouvement Alpha Doit Partir Maintenant (ADPM),

3 – Monsieur Almamy Kalogo pour le Groupe de Réflexion et d’Appui au Développement de la Guinée (GRAD GUINÉE),

4 – Monsieur Ismaël Bah pour Ensemble pour le Renouveau de la Guinée (ERG),

5 – Monsieur Moudjitaba Barry pour la 3è dynamique

A propos de l'auteur

Articles similaires